Sarcophages

Sondage à Arpajon-sur-Cère


Inventaire des sarcophages du Cantal


Les sondages archéologiques de la place de la République (commune d'Arpajon-sur-Cère) réalisées en 1988, ont révélé la présence de 17 sarcophages, étagées sur plusieurs niveaux. Un inventaire des sarcophages localisés au sud-ouest du département a été engagé. Les résultats ont été publiés dans le Bulletin de la société d'Archéologie de la région d'Aurillac en 1990. Un supplément est ajouté dans la même revue en 2000, à l’occasion des travaux de la place de la mairie à Aurillac et de la découverte de sarcophages. Lors des fouilles préventives, réalisées en 2015 et 2016, dans l’enclos de la Sainte-Famille, la mise au jour de nombreux sarcophages a relancé ce thème de recherche, qui figure dans les objectifs du PCR dirigé par Nicolas Clément (« Un monasterium à l’ombre d’un oppidum : le cas de l’abbaye Saint-Géraud d’Aurillac »). Ce programme est une opportunité pour étendre à l’ensemble du département du Cantal cet inventaire typo-chronologique des cuves et couvercles de sarcophages.

Sarcophages présentés après leur découverte devant l'église Saint-Géraud

L’inventaire recense les cuves de sarcophages découverts dans le département du Cantal. Il a ete  réalisé à partir du dépouillement des publications historiques locales, comme des fouilles archéologiques que nous avons menées, a des diagnostics archéologiques du Service Régional de l’Archéologie (SRA). Ce recensement a été complété par des témoignages oraux de découvertes fortuites de sarcophages. Pour les découvertes anciennes (19e et début 20e siècle) leur documentation est imprécise et lacunaire et bien des cuves ont disparu.

Ce recensement porte sur un total de près de 60 sites ou lieux de découvertes de sarcophages, de 1 par commune à 3 par endroits comme à Aurillac : place de l'hôtel de ville, chevet de Saint-Géraud et enclos de la Sainte-Famille. Ces 60 sites sont répartis dans 55 communes sur l’ensemble du territoire cantalien ; cependant les secteurs de la Margeride et de l’Aubrac n’ont livré aucun sarcophage jusqu'à présent ou aucune documentation n’a été identifiée à ce jour relatives à ce type de découverte.

 

Bibliographie

 

-  Usse (Jean-Philippe): " Inventaire des sarcophages du sud cantalien", Bulletin de la société archéologique de la région d'Aurillac, n° 4, 1990, p. 32-72.

- Usse (Jean-Philippe), "À propos des sarcophages de Notre-Dame d'Aurillac", Bulletin de la société archéologique de la région d'Aurillac, n° 8, 2000, p. 59-63.

Jean-Philippe Usse et Annie Rassinot, "Les sarcophages de l'Antiquité tardive et du haut Moyen-Âge", RHA, t.80, janvier-mars 2018, p. 49-76 (Lire le PDF).


Le sarcophage paléochrétien d'Arpajon-sur-Cère


Durant l'été 1988, la place de la République fit l'objet d'un réaménagement complet avec la réfection des réseaux et des sols.

Cette place était occupée encore au XIXe siècle par l'ancienne église (romane) d'Arpajon-sur-Cère, démolie en 1857 et reconstruite plus à l'est du centre en limite du bourg d'alors. Le cimetière, entièrement clos, entourait cette église.

Les travaux ont mis au jour fortuitement des murs d'origine gallo-romaine et trois sarcophages dont un en marbre blanc.

Ces découvertes fortuites ont nécessité un sondage archéologique de faible superficie, qui a révélé la présence de 21 sépultures, dont 17 en sarcophages, étagées sur plusieurs niveaux et comprises dans un espace aménagé. Ces sarcophages appartiennent au Haut Moyen Âge. Le sarcophage en marbre est de plan rectangulaire et de section trapézoïdale, pour la cuve, en bâtière pour le couvercle. Il est taillé dans un bloc de marbre gris des Pyrénées provenant probablement des carrières de Saint-Béat (Haute-Garonne). Trois faces du sarcophage sont sculptées de décor en chevron inversés, pour les deux côtés et une partie de la façade. Le motif central figure un chrisme, il s'inscrit à l'intérieur de pampres jaillissant d'un canthare à panse globulaire. Ce décor, (chevrons, pilastres, chrisme et pampres) permet de dater le sarcophage de la deuxième moitié du Ve siècle. (Ce sarcophage, classé monument historique. Il appartient à la commune d'Arpajon-sur-Cère. Il est actuellement et temporairement conservé  dans le château de Conros).

La découverte de ces vestiges permet d'entrevoir la christianisation de ce territoire à l'antiquité tardive et confirme la présence d'un édifice religieux durant le haut Moyen Âge. (plus d'info. : Revue de la Haute-Auvergne, 2012 )


USSE (Annie et Jean-Philippe), Scherding (Christiane et Michel) et Sauget (Jean-Michel), "découverte d'un sarcophage paléochrétien et de sépultures médiévales en sarcophage à Arpajon-sur-Cère (Cantal)", Revue archéologique de la France, t. 29, fasc. 1, 1990, p. 19-30.



Bibliographie pour les sondages archéologiques de la place de la République à Arpajon-sur-Cere (1988)

 

Usse (Annie),  "Sondages archéologiques d'Arpajon en 1988", Bulletin Archéologique de la Région d'Aurillac, n°3, 1989, p 45-52.

Usse (A. et J.-P.),« Arpajon-Sur-Cère  (Cantal), Place de la République », Archéologie médiévale, t.XIX, Chronique des fouilles médiévales, Édition du CNRS,1989, p 355.

Scherding (Christiane) et Usse (Jean-Philippe), "Arpajon-sur-Cère, Place de la République Gallia", Information-Auvergne, Édition du CNRS,1989, p. 10-11.

Scherding (Christiane) et la SARA, Arpajon-sur-Cère, des Gaulois aux Mérovingiens, deux siècles de découvertes archéologiques, Aurillac, Édition de la Butte aux Cailles, 1990.

Usse (Annie et Jean-Philippe) , Scherding (Christiane et Jean-Michel),  Sauget (Jean-Michel), "Découverte d'un sarcophage paléochrétien et de sépultures médiévales en sarcophage à Arpajon-sur-Cère (Cantal)", Revue Archéologique du Centre de la France, t. 29, fasc. 1, 1990, p. 19-30.

Fizellier-Sauget (Bernadette), (éd.), L'Auvergne de Sidoine Apollinaire à Grégoire de Tours : histoire et archéologie, Actes des XIIIe Journées internationales d'archéologie mérovingienne, Clermont-Ferrand (3-6 octobre 1991), Clermont-Ferrand, Publications de l'Institut d'études du Massif central, 423 p., nombreuses ill., 1999.

Usse (Jean-Philippe), Les sondages archéologiques de la Place de la République à Arpajon-sur- Cère , Revue de la Haute Auvergne, p. 111 à 122.